La sous déclaration des maladies professionnelles (MP) et plus particulièrement des cancers est bien établie. De notre expérience de médecins du travail, nous connaissons « le parcours du combattant » que constituent la déclaration et la reconnaissance de ces maladies et nous comprenons parfaitement que les médecins généralistes ne disposent ni du temps, ni des éléments concernant les expositions pour accompagner leurs patients. Le patient qui quitte le service hospitalier n’a pas toujours la force d’engager cette démarche et n’en voit pas toujours l’intérêt pour lui (car il est le plus souvent à la retraite) mais aussi pour ses ayants-droits.

Nous connaissons également les effets positifs sur la prévention de la reconnaissance des cancers professionnels (diffusion de l’information dans l’environnement), mais aussi sur la formation continue des médecins généralistes.

Les Mutuelles du Groupe ENTIS, qui ont repris le financement du réseau Souffrance et Travail, (STRAP, 27 rue Mazenod, 69003) se sont engagées à ouvrir une consultation dédiée à l’Aide à la Reconnaissance et à la déclaration des Cancers d’Origine Professionnelle. Ce courrier d’information est diffusé à cet effet à tous les médecins généralistes du Rhône et du Roannais et dans tous les établissements de santé du département s’occupant de cancérologie (dont le Centre Léon-Bérard), au service médical de la CPAM et de la MSA, aux médecins inspecteurs du travail, au Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins.

Cet accompagnement, s’effectuera sur demande du patientle plus souvent retraité (conseillé par son médecin généraliste, ses médecins cancérologues, son entourage en particulier ses anciens collègues de travail). La prise de contact pourra s’effectuer par un appel téléphonique au secrétariat de cette consultation ou un mail via le site crée à cet effet.

Un premier entretien téléphonique avec un professionnel (Médecin ou infirmière en santé travail) permettra :

– d’apprécier si le patient peut se déplacer (éventuellement accompagné par un proche ou un ancien collègue de travail) ou si le professionnel doit se rendre à son domicile.

– de lui demander de rechercher ses certificats de travail et/ou dossiers retraite pour faciliter ensuite l’élaboration du curriculum laboris et la recherche d’expositions professionnelles. Selon la localisation du cancer un questionnaire type pourra être adressé au patient (ex : questionnaire cancer du poumon développé par la société de médecine du travail et la société de pneumologie)

– au cours d’une consultation prolongée (au domicile du patient ou 27 rue Mazenod à LYON ou à ROANNE 14 rue Roger Salengro) le curriculum laboris sera réalisé : trajectoire professionnelle avec le détail des différentes activités au plus près de leur réalisation (produits, matériaux, machines utilisés et mode d’utilisation). L’existence de symptômes associés à ces activités : (toux, crachats, épistaxis, etc…), la présence ou l’absence d’équipements de protection individuelle et/ou collective seront recherchées. Ce curriculum laboris sera réalisé par un ou deux professionnels de santé au travail (Infirmière de santé au travail et/ou médecin du travail).

Soit la pathologie et l’exposition professionnelle permettent une déclaration dans le cadre des tableaux existants, régime général ou régime agricole (RG ou RA) : le certificat sera rédigé et remis au patient qui sera assisté pour réaliser la déclaration et pendant tout le suivi du dossier.

Soit la localisation du cancer et/ou les circonstances d’exposition permettent de penser qu’un recours au CRRMP (Comité Régional de Reconnaissance des Maladies Professionnelles) sera nécessaire, le dossier sera enrichi des conclusions de la réunion mensuelle du comité d’experts. Ce comité d’experts qui s’inspire du fonctionnement des GISCOP 93 et 84 est constitué de professionnels : médecins du travail, ingénieurs CARSAT, Techniciens MSA, militants mutualistes (retraités de différents secteurs d’activités), chercheurs et infirmiers en santé travail etc. A partir de la trajectoire professionnelle, les expositions potentielles seront repérées (multi exposition fréquente) : un document sera établi et joint au certificat médical remis au patient.

Cancers reconnus actuellement par des tableaux de maladie professionnelle (RG ou RA) : Cancers cutanés Cancers ORL (cancer de l’ethmoïde et des sinus de la face ; cancer des cavités nasales ; cancer du nasopharynx) Cancers bronchopulmonaires et pleuraux (cancers broncho-pulmonaires primitifs ; mésothéliome et autres tumeurs pleurales) Cancers urinaires (cancers de la vessie et cancers des voies urinaires) Cancers hépatiques (angiosarcome ; adénocarcinome hépato cellulaire ; carcinome hépato-cellulaire) Tumeurs cérébrales (glioblastome) Mésothéliomes primitifs (localisation pleurale, péricardique ou péritonéale) Angiosarcomes Hémopathies malignes (leucémies et lymphomes) Cancers osseux (sarcome)

Contact téléphonique : 04.82.90.54.55 (lundi au jeudi de 8h30 à 12h) Courriel : carcop@union-strap.frSite : www.mutuellesouffranceettravail.org

Montant de l’adhésion au dispositif pour le patient : cotisation annuelle unique de 27 euros.

Dr Annie LOUBET DEVEAUX (n°RPPS : 10003003877), Médecin du travail : 06.50.36.25.97 ; Dr Alain GROSSETETE (n°RPPS : 10003045712), Médecin du travail ; Mme Marie Christine LIMAME, Infirmière de santé au travail ; M. Bruno DESSOL, Président de l’Union Souffrance et Travail.

luctus mattis dolor Praesent id, ipsum commodo pulvinar elementum