Rencontre et discussion autour du dernier numéro de la revue Z, « Rouen, fumées noires et gilets jaunes », avec les membres de la revue et de l’association des anciens verriers de Givors.

« L’événement a eu lieu à Rouen, le 26 septembre­­ 2019, et il y avait de la fumée noire. Est-ce un accident grave ? Pas sûr. A-t-il pollué l’eau et les terres ? Les études le diront. A-t-il intoxiqué les Rouennais·es ? Cela reste à prouver. L’industriel en est-il responsable ? En tout cas, il ­s’excuse pour le désagrément. »

Voilà comment nous résumions la situation il y a un an, alors que nous quadrillions les rues de Rouen. Des zones industrielles de Haute-Normandie arpentées de long en large, des heures d’écriture, de dessin, de cartographie, de débats intenses, et un bouclage dispersé·es aux quatre coins de la France et de la Suisse pour explorer les rouages de l’industrie pétrochimique et de son impunité, décrypter la gestion gouvernementale de la catastrophe, et donner la parole à celles et ceux qui luttent, syndicalistes, gilets jaunes, médecins, habitantes de l’aire d’accueil, paysann·es et riverain·es.

A Rouen, ce sont dix mille tonnes de produits chimiques hautement toxiques qui sont partis en fumée, plus de dix tonnes d’amiante qui se sont dispersées sur l’agglomération. L’amiante, les verriers de Givors ne la connaissent que trop bien. Presque Plus de dix ans : c’est en effet le temps qui aura été nécessaire, de la prise de conscience jusqu’à une première victoire judiciaire, aux verriers de Givors pour obtenir la reconnaissance des maladies professionnelles qui les ont peu à peu décimés. Des employés qui mènent leur propre enquête sanitaire, un ancien ouvrier devenu docteur en gestion, des chercheurs, une infirmière formée à une méthodologie innovante… telle est la somme des rencontres et expériences improbables, qui ont tissé la trame de ce combat peu commun et qui aboutissent aujourd’hui à quatorze reconnaissances en maladies professionnelles et six condamnations de l’entreprise pour faute inexcusable.

La discussion aura lieu au Taillis Vert à Saint-Julien-Molin-Molette le vendredi 18 septembre à 18h30 et sera suivie d’une surprise musicale.

Pour découvrir et commander le dernier numéro de la revue Z c’est par ici :

diam ut dapibus mattis sem, at libero ipsum odio elit. consectetur quis